TheCricLinks

Je me pose plein de questions, Internet est un moyen d'y répondre

Nom :

La devise de la France est Liberté - Égalité - Fraternité. Cette devise peut et doit nous aider à trouver le bon chemin.

dimanche 28 septembre 2008

Les médias et le numérique - Rapport de Danièle Giazzi

Un petit extrait du rapport de Danièle Giazzi secrétaire de l'UMP que tous les passionnés de la blogosphère apprécieront, on y reconnait une volonté certaine de recadrer l'Internet francophone :

Il faut donc sortir de la béatitude numérique.

Certes, l’économie numérique est l’un des moteurs de la croissance mondiale, et contribue, quoi que moins spectaculairement, à la croissance française.

Certes, et nous voulons le dynamiser encore, ces technologies et ces industries apportent de nouveaux modes de création, d’échange et de collaboration.

Mais cette transformation recèle aussi des périls propres : information Cocoon centrée sur les intérêts personnels de chacun,
citoyens se prenant pour des journalistes, irrespect des créateurs et de la propriété intellectuelle, émergence de superpuissances techniques capables à elles seules d’influencer les cultures nationales…

Et l’un de ses principaux dangers est précisément le risque de mettre à bas des industries culturelles héritières de longues traditions, un métier de journaliste qui s’est forgé dans d’âpres combats, des équilibres sociaux savamment dosés…


Quelques commentaires sur l'extrait précédent, cela va sans dire mais parfois mieux en le disant :

Un petit problème de liberté :
  • Les journalistes sont rarement libres d'être publiés et leurs rédactions choisissent ce qui est important selon elles pour leurs journaux :
Les journalistes ont liberté d'écrire mais les rédactions ont liberté de publier, cela en fonction de différents critères comme le "bon moment pour accrocher les lecteurs/auditeurs", les intervenant publicitaires, les directions politiques des journaux etc .

  • De plus les journalistes écrivent le plus souvent des articles que leurs rédactions ont commandés au préalable.
Quelquefois ils ne sont pas du tout spécialistes de l'article commandé, ils étaient simplement disponibles.
Par opposition quelqu'un qui écrit sur le web est en général libre d'écrire ce qui lui chante et quand ça lui chante et c'est visiblement ce qui déplait dans ce doux pays de France par les temps qui courent. La blogosphère n'est pas alignée sur une seule tête, un seul rang.

  • L'information Cocoon n'est pas chez qui on croit,quant à l'irrespect des créateurs... :
Légions sont ceux qui comme moi ayant pondus des billets, se sont vus suivre par la suite, souvent après plusieurs mois de retard, par les journalistes dont les rédactions se sont probablement dit qu'il y avait matière à prendre ou sinon direction à suivre et à observer. Souvent c'est la blogosphère qui donne le ton.

  • Citoyens se prenant pour des journalistes ?
En général ce n'est le cas que lorsque les journalistes ne font pas suffisamment profondément leur travail. On peut parfois être surpris des inepties racontées voire publiées par certains journalistes lorsqu'on connait précisément un domaine....

De plus, il n'y a pas hélas des journalistes dans tous les domaines et l'information promulguée par les journalistes est souvent payante et soumises à copyright. Pages Web et blogs essayent de compenser cela souvent avec leurs auteurs qui parlent tout simplement de ce qu'ils font (leur métier), ont vu ou entendu (ils sont témoins directs ou indirects) ou ont ressentis ( ils parlent d'eux même).

La blogosphère devance la presse et cela tout simplement parce que ses membres sont plus nombreux et ont moins d'obstacles à passer avant d'être publiés. Cela ne fait évidemment pas plaisir ni aux politiques ni aux industriels pour lesquels toute vérité n'est pas bonne à dire.

Depuis Napoléon, l'état français veut avoir la maîtrise de l'information, il possède indirectement ou directement un pouvoir de maîtrise sur la télévision et la presse mais Internet lui échappe... et continuera de lui échapper tant que l'on pourra lire ou publier ailleurs qu'en France. Ouf, nous ne sommes pas encore avec un mur de feu éléctronique entourant le pays comme en Chine contrairement à ce qu'aurait certainement aimé notre cher président.

Hommage à la presse
ou plutôt aux journalistes

La presse connaît et produit en général l'information mieux que la blogosphère en allant chercher celle-ci à la source sur le terrain et en faisant de l'investigation ...

...mais vu parfois son manque de liberté ou sa capacité à devoir faire des compromis, ( est-ce cela que le rapport appelle "équilibre sociaux" ? ) on est en droit de se poser la question de quoi , entre presse et blogosphère, au final, fera le mieux connaître la véritable information.

Libellés : , , , ,

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home