TheCricLinks

Je me pose plein de questions, Internet est un moyen d'y répondre

Nom :

La devise de la France est Liberté - Égalité - Fraternité. Cette devise peut et doit nous aider à trouver le bon chemin.

mercredi 24 mars 2010

Lorsque la critique de Télérama est à côté de la plaque...- Nos enfants nous accuseront - Avis des spectateurs - Télérama.fr

Tristounet de voir une critique de cinéma, se lancer dans une critique de documentaire sur un sujet aussi sensible que celui porté par le film Nos enfants nous accuseront .

Vu la gravité du sujet, c'est presque un manque de conscience de Télérama d'avoir laisser passer cette critique. Heureusement l'onglet "vos avis" du même site permet de balancer (au sens d'équilibrer) cette critique.

En particulier, on peut y lire ces commentaires tous très bien notés par les internautes:
  • La critique de Télérama a failli me faire renoncer à aller dans la seule salle de Paris qui joue encore ce film. Quel décalage gigantesque entre ceux qui ont pris conscience des conséquences tragiques de notre laisser-consommer et qui agissent, et ceux, aveuglés, qui refusent de voir cette réalité qui dérange. Peut-être un jour parlera-t-on de négationnisme ?
  • Il y a la qualité indiscutable de pouvoir sensibiliser une population non-militante, ce que les manifestations d'agriculteurs biologiques et les citoyens anti-OGM ont tant de peine à faire. Enfin un outil de discussion !
  • Je viens de revoir "Nos enfants nous accuserons", et la critique de Télérama me semble encore plus affligeante qu'il y a quelques mois. L'auteur prend le parti d'escamoter totalement les questions sanitaires et alimentaires dont parle ce film, et la poésie (oui!) de certaines scènes lui a complètement échappé. Je conseille à tous d'aller le voir, et d'en parler autour d'eux.
  • On parle de cancer, de morts ... de morts... et de morts... et cette journaliste ne voit que le doigt... Bravo
  • Je pense que vous vous trompez de cible. Vous êtes en train de jeter le bébé avec l'eau du Bain. Quand on va voir ces types de films, en principe ce n'est pas pour en sortir guillerets et pleins d'entrains...

    Critiquer le fond ou la forme de ce film peut s'envisager mais faire ce que vous faîtes n'est ni plus ni moins que de la critique facile et destructrice.
  • Tirons la conclusion qui s'impose : manger bio et surtout nourrir nos gamins en bio est un devoir d'humanité, tout simplement. De plus en plus de producteurs le comprennent, et c'est eux qu'il faut faire connaître et soutenir.
  • c'est un documentaire qui fait vraiment réfléchir surtout pour les repas de nos enfants et petits enfants.Plusieurs municipalités mettent en place des cantines bio.BRAVO
  • j''ai assisté au débat en présence du réalisateur, la salle était pleine et comme assommée. Tout le monde devrait avoir connaissance de ce documentaire.

    Je découvre aujourd'hui la critique de Télérama. Quel snobisme, quelle inconscience?

    N'est-ce pas là le message qui compte? Les journalistes n'ont-ils pas le devoir de relayer ce type d'information?
  • je ne vois pas comment on pourrait présenter plus positivement le sujet, avec toutes les bonnes solutions largement représentées dans ce film, incluant une discussion vivante d'agriculteurs bio dans une rencontre avec les agriculteurs conventionnels victimes de la chimie et le charismatique maire de Barjac, des enfants magnifiques dans une région magnifique...

    Le titre et la bande annonce ne donnent pas envie, mais le film secoue et donne la pêche!

    Comment prendre cela pour une menace personnelle? le critique préfère peut être les films à l'eau de rose sous anesthésie? Il reproche une musique anxiogène (Yannick NOAH), et être trop secoué par les chiffres! Préfèrerait il tout attendre des politiques et n'avoir aucun choix de consommation ni changement à faire??


Si vous ne connaissez pas ce film, regardez-en au minimum la bande-annonce qui ne vaut pas les informations apportées par le film que l'on retrouve en partie dans les informations de Wikipedia associées. Regardez aussi ici, l'interview du réalisateur ou ici l'interview de la productrice et épouse du réalisateur.

Quoi ? vous ne savez pas que le nombre de cancers augmente ?

Libellés : , ,

1 Comments:

Anonymous Anonyme said...

Merci infiniment pour votre article, que j'ai transmis au réalisateur Jean-Paul Jaud ce matin. Que le meilleur vous accompagne. contact@jplusb.fr

10:07 AM, mars 25, 2010  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home