TheCricLinks

Je me pose plein de questions, Internet est un moyen d'y répondre

Nom :

La devise de la France est Liberté - Égalité - Fraternité. Cette devise peut et doit nous aider à trouver le bon chemin.

mardi 15 juin 2010

Jeux en ligne - Dépendance au jeu vidéo - Wikipédia

Les jeux d'argent en ligne sont autorisés légalement en France.

Le monopole d'état qui existait sur les jeux d'argent et de hasard depuis un édit du roi François Ier le 21 mai 1539 (lien chez Gallica.bnf.fr) est tombé.

En France, l'autorité de régulation nouvellement créée s'appelle l'ARJEL où JEL signifie jeux en ligne bien sûr.

Si l'on sait que les jeux en ligne en soi peuvent déjà être une source d'addiction [voir par exemple cette étude (.pdf) sur World of Warcraft] , que les jeux d'argent sont connus depuis l'antiquité comme étant addictifs, il est aisé de comprendre que des jeux en ligne et d'argent peuvent être au sommet de la pyramide des sources d'addiction.

Les états au nom de la régulation limitent et taxent les sources d'addiction (alcool, tabac, jeux de hasard et d'argent) si ils ne les interdisent pas (drogues). La taxe permet de transformer le plaisir voire l'addiction en impôt volontaire. Savez-vous que les chinois limitent depuis 2005 la durée des jeux en ligne à 3 heures de jeu pour 5 heure de pause ?

En période de crise et d'inactivités , ce sont les populations les plus pauvres qui produisent le plus d'addicts. Si ces jeux sont taxés, les populations les plus pauvres contribueront donc le plus à cet "impôt" volontaire. Concept intéressant dont il faudra se souvenir quant aux futurs développements des règles de l'ARJEL dont le rôle est, entre autres, de protéger les usagers comme ils l'ont annoncé dans ce communiqué de presse du 8 juin 2010

Pour en revenir aux addictions au jeu, le jeu pathologique est [décrit ici!] par Marc Valleur psychiatre, médecin-chef à l'hôpital Marmottan de Paris . Hôpital Mamottan où des consultations anonymes sont possibles sur ce thème.

Plus d'infos sur Dépendance au jeu vidéo - Wikipédia et quelques bouquins sur le sujet chez Amazon et aussi ce texte publié à l'INSERM appelé Addictions sans drogues

Libellés : , , , ,

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home