TheCricLinks

Je me pose plein de questions, Internet est un moyen d'y répondre

Nom :

La devise de la France est Liberté - Égalité - Fraternité. Cette devise peut et doit nous aider à trouver le bon chemin.

mercredi 4 août 2010

Hadopi : la plainte de l'ex-salarié de TF1 classée sans suite

Souvenez-vous de cette affaire:

en plein examen de la loi Création et Internet (rebaptisée Hadopi depuis), en mai 2009. Jérôme Bourreau-Guggenheim, responsable du pôle innovation Web de TF1, avait été licencié par la chaîne pour avoir critiqué le texte, dans un courriel personnel envoyé à son député, Françoise de Panafieu.

TF1 avait considéré que la position de son cadre était contraire « aux déclarations officielles du groupe TF1, notoirement en faveur de cette loi ».

Jérôme Bourreau-Guggenheim avait contre-attaqué, en poursuivant son employeur au pénal, en juillet 2009, pour « discrimination en raison des opinions politiques ».

« Donner son avis, c'est fondamental en démocratie », avançait-il à l'époque.

...

La plainte a été classée sans suite le 6 mai dernier par le procureur de la République du tribunal de Nanterre, Philippe Courroye

...

« La liberté d'expression citoyenne menacée »

« Si une telle décision devait faire autorité dans des cas similaires, aucun employé n'aurait plus la possibilité de s'exprimer sur les enjeux de société – en son nom propre, en dehors du cadre de son travail – sans l'accord explicite de son employeur. C'est donc la liberté d'expression citoyenne de tous et de chacun qui est insidieusement menacée dans cette affaire », ajoute-t-il.

L'ex-cadre de TF1 réfléchit aux suites à donner à ce classement. Il indique au passage que l'examen de son dossier devant les Prud'hommes, également saisis il y a un an, a été repoussé à mai 2011, à cause, selon lui, des « manœuvres juridiques » de l'entreprise.

Dans ce contexte, alors même que le mécanisme Hadopi se met en place, Jérôme Bourreau-Guggenheim lance l'association « Affaire d'opinion », dont l'objet est la protection des valeurs démocratiques et de la libre expression.

Il appelle les internautes et les citoyens à le rejoindre, notamment par l'intermédiaire de son groupe Facebook (8 000 membres déjà) ou sur Twitter.


Article d'origine sur 01net.com : Hadopi : la plainte de l'ex-salarié de TF1 classée sans suite

Noter que le procureur qui a classé l'affaire sans suite est Philippe Courroye, le même que celui de l'affaire Woerth-Bettencourt et le même qui a été mis en cause par Pasqua dans l'AngolaGate...

Au sujet de Woerth, voir ce blog sur LeMonde.fr ainsi que cet article de Libération

Libellés : , ,

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home