TheCricLinks

Je me pose plein de questions, Internet est un moyen d'y répondre

Nom :

La devise de la France est Liberté - Égalité - Fraternité. Cette devise peut et doit nous aider à trouver le bon chemin.

samedi 23 juillet 2011

Journalisme : une recalée fait la leçon à Sciences Po - Arrêt sur images

...le billet de blog d'une étudiante, qui s'en prend, de façon virulente, à un autre billet, signé d'Alice Antheaume, l'une des responsables de l'école de journalisme de Sciences po, à Paris...

"...[Margaux Leridon] explique surtout pourquoi elle n'a pas "témoigné" lors de son séjour au Caire: "Je ne me suis pas sentie la légitimité nécessaire pour créer un blog sur le sujet. Parce que je ne suis pas une spécialiste de l'Egypte. Parce que la situation était extrêmement complexe et que je n'allais pas risquer d'alourdir l'information d'une source d'amateurisme supplémentaire." Avant de tacler : "Dire ça au jury, c'était peut-être un aveu d'impuissance, mais c'était avant tout une marque d'humilité. Et là, j'avoue, je ne sais pas ce qui m'a pris, parce que c'est vrai que l'humilité, à Sciences Po, ça n'a jamais fait recette. (…) Admettre, lors d'un entretien d'admission en école que journalisme que, ben, non, tu n'es pas encore journaliste, tu ne sais pas forcément quel type de journalisme tu veux exercer plus tard, que tu ne connais pas tout sur tout, et que c'est précisément pour ça, pour apprendre, pour découvrir, que tu veux intégrer l'école, c'est le meilleur moyen de t'en faire exclure. Tant pis. Je ne retenterai pas l'Ecole de Journalisme, cet article me montre clairement que mon profil ne correspondra jamais...."

Voir le lien ci-dessus et les commentaires qui dénotent ce problème du "normé mais original". Les commentaires montre un ras-le-bol de ces écoles politiquement correctes qui sont des moules à penser "aligné" tout en s'essayant brillantes.

Un exemple de l'image que les commentateurs peuvent en avoir:"...On ne, veut pas "faire" Sciences-po (comme l'Indochine naguère) pour avoir de la personnalité. On entre à Sciences-Po pour apprendre à penser "bien", pour régurgiter sagement la doxa libérale bon teint, et se faire coopter dans les rédactions "propres sur elles" qui sont déjà totalement noyautées par le cercle de la Raison..."

un autre exemple:
Citation:
Alice Antheaume
Car ce que cherche un jury (...), ce sont des candidats ayant des profils variés, des goûts et des usages qui ne soient pas tous les mêmes ET qui soient capables de les justifier. (...) Quand le jury voit la passion s’allumer dans les yeux d’un candidat quand celui-ci a ouvert un «blog pour s’entraîner», se présente comme «télévore», sait ce qu’est un «live» ou un «flash», tweete pour «voir ce que cela donne», cite un reportage récent qui l’a bouleversé, prend les «gratuits dans le métro parce que cela (lui) donne un aperçu de l’actualité pour pas cher»

Mickaël Vendetta répond parfaitement à ces critères !

Libellés : , , , ,

1 Comments:

Anonymous Arthur said...

"Mickaël Vendetta répond parfaitement à ces critères !"

Belle chute ! Je ne m'y attendais pas.
Ca résume assez bien tout ce qui a été dit, en fait.

9:09 AM, juillet 23, 2011  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home