TheCricLinks

Je me pose plein de questions, Internet est un moyen d'y répondre

Nom :

La devise de la France est Liberté - Égalité - Fraternité. Cette devise peut et doit nous aider à trouver le bon chemin.

lundi 10 juin 2013

Pétition contre le projet de loi visant à réduire la durée du statut Autoentrepreneur - Les poussins : Mouvement de défense des auto-entrepreneurs

Pour que les côtés bénéfiques du libéralisme ne soient pas réservés qu'aux ultra-capitalistes... qui eux possèdent toutes les ressources juridiques des multinationales.

Une lettre envoyée.. (au hasard) ..pour mieux comprendre le problème:
"vous savez qu'une limitation dans la durée (très courte mais non encore fixée - on parle de deux ans -) et en chiffre d'affaires (on parle de 10.000 euros) est annoncée par Mme Pinel (ministre du commerce et de l'artisanat).
 

C'est donc la chronique "d'une mort annoncée" pour une majorité des 900.000 auto-entrepreneurs dont on sait que le revenu moyen, dans le meilleur des cas, avoisine le SMIC.


Ce régime (qui est accessible à ceux qui ont moins de 32.000€ de chiffre d'affaires - 85.000€ pour ceux qui font de l'achat-revente -) n'est pas hyper favorisant puisqu'il taxe le chiffre d'affaires sans tenir compte des charges (donc, si les charges sont importantes, on peut ne rien gagner).

Mais, au moins, les auto-entrepreneurs ne payent que s'ils ont des rentrées (au contraire des indépendants et artisans). Ainsi, pour la première fois en France, on n'est pas contraint de prendre d'énormes risques financiers (pour soi et sa famille) si l'on crée son activité.

Une bonne proportion de ceux qui sont devenus des auto-entrepreneurs sont, comme moi, des "inemployables" : trop vieux, hors norme, spécialité rare, personne ne sachant pas être salariée, reprise d'activité après divers événements de la vie (chômage longue durée, période "creuse", avoir élevé des enfants, ...), etc. Cette chance de s'en sortir doit être préservée !!!
Par ailleurs, c'est un régime qui n'oblige pas à monter une activité qui marche fort et régulièrement contrairement aux autres régimes. Pourquoi n'aurait-on pas le droit de monter une petite activité ?

Je crois que le principe doit être étendu à toute activité économique : pourquoi taxer l'entreprise par principe ? Taxer le revenu me semble plus logique et efficace. Mais c'est une autre histoire ;
 aujourd'hui, c'est le régime de l'auto-entrepreneur qui est en jeu.


Dans l'exemple de mon cas, il est clair que si je ne peux pas bénéficier de ce régime, je serai bien ennuyée ; l'APEC m'a fait comprendre que je suis trop vieille d'autant que je n'ai pas travaillé ces dernières années. Que me reste-t-il ? Caissière au supermarché ? Garde d'enfants ? Bon, ça ne me dit rien. Et, je n'ai pas non plus envie de monter une grosse affaire. À la chambre des métiers, parmi les candidats à l'auto-entrepreneuriat, il y en avait plusieurs dans des cas similaires au mien...
"

Libellés :

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home