TheCricLinks

Je me pose plein de questions, Internet est un moyen d'y répondre

Nom :

La devise de la France est Liberté - Égalité - Fraternité. Cette devise peut et doit nous aider à trouver le bon chemin.

lundi 2 mars 2009

FDN -- Internet libre, ou Minitel 2.0 ?

HADOPI - Le Net en France : black-out

Une vidéo prend un accent tout particulier face au projet de loi Création et Internet (surnommée HADOPI) qui sera examinée au sénat le mercredi 4 mars mardi 10 mars 2009 - voir le site de la Quadrature du Net à ce sujet.

C'est la vidéo de la Conférence de Benjamin Bayart de FDN intitulée Internet libre, ou Minitel 2.0 ? aux 8e rencontres mondiales du logiciel libre de juillet 2007. FDN est un petit fournisseur d'accès Internet créé sous la forme d'une association loi de 1901.

Vous pouvez la télécharger puis la visualiser. Elle est [DISPONIBLE ICI !] (durée 1h04’17, 99Mo).

Elle est très intéressante car elle vous expliquera comment Internet subit un rapt par les opérateurs de la téléphonie et subit petit à petit une économie/filtrage à la Minitel/téléphonie avec des débits asymétriques comme l'Asymetric DSL (votre ADSL) , les Box etc et comment filtrages/DRM/Brevets appliqués à Internet finissent par créer des réseaux centrés tout en tuant les petits réseaux.

Enfin comment ces règles qui n'existent pas au départ d'Internet finissent par TUER INTERNET. Internet était un réseau libre inter-connectant des machines et réseaux auto-hébergés et non pas stockés chez des opérateurs.

Est associé à la vidéo un support de conférence en PDF qui est surtout utile pour avoir un plan clair de celle-ci.
_____________________________________
À Noter :
Débat vidéo : pour ou contre la loi antipiratage ?

À quelques jours de l'examen du projet de loi « Création et Internet » à l'assemblée nationale,

01net.com organise un chat sur http://www.01net.com/videochat01net.html avec Olivier Henrard conseiller au ministère de la Culture, et Jérémie Zimmermann, porte-parole du collectif La quadrature du Net. Ils débattront en direct du projet et répondront à vos questions.
Rendez-vous mardi 3 mars à 18h. Posez vos questions dès maintenant !!!

Je laisse juste 3 commentaires [empruntés ici !]qui révèlent l'esprit du moment des internautes qui se sentent à juste titre TRÈS concernés.

1er commentaire

Bonjour

On parle de nous couper Internet en cas de Piratage.
Moi, je n'achete plus de CD depuis des lustres. Soit je pirate un peu, soit je télécharge d'un moyen autre que le piratage mais non payant, soit je n'écoute que la radio.
Pourquoi je n'achete plus?
Un CD coûte pratiquement 15€.
J'en ai acheté à peu près 50 en 10 ans, ce qui représente 750€.
Désolé, mais 750€ pour des CD de 13 chansons dont 4 chansons sont nulles, c'est du gaspillage.
De plus, 750€ ça représente 2 loyers et des dizaines de repas.

En réalité, le piratage s'est organisé parce que l'industrie du disque et du film n'ont pas réussit à innover leur moyen de diffusion.
Moi, si j'ai envie de voir un film qui vient de sortir, mais que je n'ai pas envie d'aller dans une salle de cinéma, et que je veuille le regarder de chez moi, il ne me reste que le piratage.
ça, c'est ma demande, et c'est- à l'industrie du disque et du film de me fournir l'offre, mais nettement moins cher car il n'y a aucune infrastructure à financer.
On parlait de 20 centime par titre de chanson, moi je dirais même 10 centime.
Et pour un film à 9€60 en salle, ça ferait du 50 centimes d'euros chez soit via le net.

En réalité, le piratage c'est clairement un rejet pure et simple de la société de consommation.
D'ailleurs, je suis désolé, mais tout le monde doit avoir le droit à l'accès gratuit, ou à prix très réduit, à toute forme de culture.

Liberté/ Egalite / fraternite

Deuxième commentaire

Que faire ? ... trouver une solution pour contourner les dispositifs de détection des "pirates" qui sont déjà en place, et les nouveaux à venir :
- utiliser l'accès wifi de mes voisins
- utiliser le réseau de proxy TOR
- souscrire à un VPN
- abandonner le P2P, au profit des serveurs FTP furtifs que l'on trouve dans les newsgroup
- créer un "FaceBook" du P2P par cooptation

ou tout simplement comme le dit Mich'Elle, acheter moins cher.

Troisième commentaire

Surtout ne pas filtrer le net !
Dans les dizaines de raisons de ne pas le faire, citons : contrôle et limitation de la liberté d'expression, problèmes techniques, contournements déjà possibles (cf ci-dessus), augmentation de la fracture numérique entre les technophiles et ceux qui viennent, enfin, de s'y mettre, et parce que je n'ai pas acheté mon ordinateur et un abonnement ADSL pour subrepticement regarder France Télévisions sur VLC, mais bien pour naviguer sur le web.
- Mettre en place une réelle offre, attractive, facile à utiliser, bon marché, totalement multiculturelle (où trouver la série des "Baby Cart" japonais ?)
- Privilégier des nouvelles formes de distribution de la culture audiovisuelle : des salles de cinéma "jukebox", des concerts rediffusés en live
- Arrêter de pleurnicher sur des rentes de situation, depuis les droits d'auteur permettant à un auteur de vivre décemment 70 ans après sa mort (je sais j'en suis un), jusqu'aux oligopoles des majors (95% du marché du disque mondial).
- Faire confiance aux petits humains, là en bas, qui en commun, composent quelque chose d'autre que le "marché".


Libellés : , ,

1 Comments:

Anonymous Anonyme said...

Réaction sur le premier commentaire :
"En réalité, le piratage c'est clairement un rejet pur et simple de la société de consommation".
Euh ! A mon avis, c'est plutôt le contraire. Je veux pouvoir consommer mais gratuitement ou pour pas cher !
De plus si l'on veut consommer des films et de l'écran, on peut encore regarder la télé pour pas trop cher même avec la redevance audiovisuelle. Pour la musique, il reste encore les radios.
Ce n'est pas parce que la technique permet aujourd'hui d'avoir accès facilement à des contenus que cela doit être gratuit à tout prix. Dans ce cas, le livre dès que la technique sera OK sera aussi concerné. Heureusement il y a les bibliothèques pour le partage.
Certes on peut supposer que les prix pratiqués jusqu'alors par nos marchands sont exorbitants et ne sont plus justifiés. Moi-même je passe ma vie dans les cdthèques et vidéothèques pour éviter de payer avec évidemment un choix restreint.

10:38 AM, mars 09, 2009  

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home