TheCricLinks

Je me pose plein de questions, Internet est un moyen d'y répondre

Nom :

La devise de la France est Liberté - Égalité - Fraternité. Cette devise peut et doit nous aider à trouver le bon chemin.

dimanche 7 février 2010

Les Classiques des sciences sociales: La vie sexuelle des sauvages du Nord-ouest de la Mélanésie-Bronislaw Malinowski - Wikipedia / Classiques.UPAC.ca

Un petit extrait du livre:
"Les Européens, déclarent franchement les indigènes, n'ont pas bonne apparence. Les cheveux
étirés qui « entourent la tête d'une femme comme des fils d'im » (grosses fibres de pandanus
servant à fabriquer des cordes); le nez, « tranchant comme la lame d'une hache »; les
lèvres minces; les grands yeux, semblables « à des flaques d'eau »; la peau blanche, avec des
taches qui ressemblent à celles qui recouvrent la peau d'un albinos, tout cela, disent les
indigènes, est laid (et ils le ressentent effectivement comme tel)."

____________________________________

"Dans sa préface, Malinowski affirme que la sexualité « domine dans les faits presque tous les aspects de la culture »

Malinowski fournit une description détaillée de l'organisation sociale de la sexualité, à savoir les rites sociaux, le choix du partenaire, etc., « retraçant le cycle de vie des Trobriandais de la naissance à la puberté, au mariage, et à la mort ».

Les enfants n'ont pas à subir un système de « coercition domestique » ou de « discipline stricte », ils « jouissent d'une liberté et d'une indépendance considérables ».

L'idée de voir un enfant « subir des châtiments corporels ou être autrement puni de sang-froid » par un de ses parents est considérée comme non naturelle et immorale, et lorsqu'elle est suggérée par des Occidentaux (un anthropologue par exemple), elle est « rejetée avec ressentiment ».

Les demandes sont exprimées « comme d'égal à égal ; jamais dans les Îles Trobriand on n'entend un parent exprimer simplement un ordre, impliquant une obéissance naturelle, à l'adresse d'un enfant ». Il peut toutefois arriver qu'une personne se mette en colère et en frappe une autre « dans une explosion de rage », et ce aussi bien d'un parent à l'encontre d'un enfant que l'inverse.


...la relation parent-enfant des Trobriandais est décrite dans les détails de leur structure matrilinéaire complexe, qui ne tient pas compte de la parenté biologique."


Le livre complet en ligne : Les Classiques des sciences sociales: Bronislaw Malinowski

Libellés :

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home