TheCricLinks

Je me pose plein de questions, Internet est un moyen d'y répondre

Nom :

La devise de la France est Liberté - Égalité - Fraternité. Cette devise peut et doit nous aider à trouver le bon chemin.

samedi 4 juin 2011

Espionnage: Les Etats-Unis veulent des règles internationales contre les hackers - Libération

Dorénavant une réponse militaire est possible si l'on attaque les ordinateurs militaires des Etats-Unis comme on le lit dans la version Online du Wall Street Journal :"If a cyber attack produces the death, damage, destruction or high-level disruption that a traditional military attack would cause, then it would be a candidate for a "use of force" consideration"

Accessoirement la rédaction de Libération confond (encore :-( ) hackers et espions : "...«Nous prenons les cyber-menaces très au sérieux et nous en voyons de diverses sources et pas simplement d'un pays ou d'un autre», a indiqué M. Gates à Singapour lors d'une conférence sur la défense en Asie à laquelle participait son homologue chinois, Liang Guanglie.

«Nous pourrions éviter de sérieuses tensions internationales à l'avenir si nous pouvions établir dès que possible un code de conduite qui dise quels genres d'actions sont acceptables, quels genres d'actions ne le sont pas et quels genres d'actions peuvent en fait être des actes de guerre», a poursuivi M. Gates, sans mentionner la Chine.
...
La firme de sécurité sur internet Trend Micro a averti vendredi que des espions avaient tenté d'infiltrer les services de messagerie électronique de Microsoft et Yahoo!, en plus de ceux de Google...."

Un peu plus d'infos: Les Etats-Unis veulent des règles internationales contre les hackers - Libération

Nettement plus d'infos sur ce blog en anglais: Cyber Attacks and Military Responses
et dans le WSJ en anglais.
____________________________

Définir des limites à ne pas franchir permettrait peut-être de séparer plus précisément l'espionnage [voir aussi spy en anglais] (recherche d'information délibérée et au profit d'un individu, groupe, organisation ou pays) du hacking (accroissement de la connaissance, dépassement des barrières, résistance à la centralisation et cela sans intérêt pour l'information protégée), car si dans Libé, on nous parle de hackers, il s'agit en réalité d'espionnage, surtout lorsque voit les connaissances diverses qu'il a fallut connaître pour passer les barrières de sécurité multiples de ces sociétés espionnées. Il faut des moyens et des connaissances très diverses , le tout très "orientés" vers un but: l'espionnage.

Notez aussi que le Cloud computing qui consiste à mettre de l'information sur des serveurs dont on délègue en général la maitrise à d'autres - typiquement ces messageries Google et Microsoft (Yahoo! appartient à M$) - bref, cette centralisation de l'information dans des grandes organisations centralisées, facilite la vie des espions: "tous les œufs sont dans le même panier".
Une administration centralisée qui a les qualités et le défaut de sa centralisation. Cela donne encore raison à Richard Stallman qui est contre le Cloud Computing: "Soit les utilisateurs contrôlent le logiciel soit c'est le logiciel qui contrôle les utilisateurs".

Libellés : , , , , , , , ,

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home