TheCricLinks

Je me pose plein de questions, Internet est un moyen d'y répondre

Nom :

La devise de la France est Liberté - Égalité - Fraternité. Cette devise peut et doit nous aider à trouver le bon chemin.

samedi 5 octobre 2013

En France, il existe un potentiel fabuleux, mais inutilisé | Focus Campus

Extrait d'une interview d'un des deux créateurs de Goopil qui a remporté le Startup engineering challenge de Stanford avec Goopil - Super simple API testing framework
"
Vous êtes parmi les premiers dans l'Hexagone à avoir testé les MOOC, dont on parle tant en ce moment. Qu'avez-vous pensé de ce module proposé par Coursera ?
C'était très bien ficelé. Il y avait notamment un forum entre les participants, qui permettait de tisser des liens avec des gens du monde entier. Nous étions dans un groupe d'une dizaine de participants. Personnellement, j'ai ainsi pu donner un coup de main à un Indien. Mais il était difficile de garder le rythme, surtout si l'on était seul. 95 % des personnes inscrites ne vont d'ailleurs pas jusqu'au bout du programme... Le fait d'être deux à suivre le même programme nous a beaucoup aidés.
En revanche, je ne crois pas que ce type de formation soit vraiment la révolution que certains annoncent. Pour quelqu'un qui a toujours eu un prof en face à face, il va être très difficile de suivre un cours en MOOC. En revanche, des programmes qui associent présentiel et online peuvent être une bonne solution.

...
Mais au plan scientifique et technique, la France n'est donc pas en retard ?
Absolument pas. Nous sommes tout à fait dans la course, comme le montre notre succès dans la compétition organisée par Stanford. Nous avons d'excellentes formations d'ingénieurs. Mais c'est l'éco-système qui n'est pas développé comme il le faudrait. Les gens qui sont dans le business, qui ont des projets dans le numérique ne trouvent pas assez de développeurs. Ou alors, ils doivent les payer très cher. Aux Etats-Unis, l'environnement pour un jeune créateur est beaucoup plus favorable. Notamment en Californie. Dans le numérique, pour beaucoup de jeunes de mon âge, c'est là-bas que ça se passe.
...
beaucoup trouvent l'initiative de Xavier Niel intéressante, mais trop ambitieuse. Mille projets de start-up, c'est trop. Mais même s'ils ne sont pas d'accord, beaucoup sont quand même contents de voir qu'un entrepreneur comme lui essaie de secouer le cocotier. ..."
En France, il existe un potentiel fabuleux, mais inutilisé | Focus Campus

Libellés : , ,

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home