TheCricLinks

Je me pose plein de questions, Internet est un moyen d'y répondre

Nom :

La devise de la France est Liberté - Égalité - Fraternité. Cette devise peut et doit nous aider à trouver le bon chemin.

lundi 11 avril 2011

Pétition Sortir vite et bien du nucléaire.

Un exemple (parmi d'autres) de sortie du nucléaire est présenté sur le site de la Pétition Sortir vite et bien du nucléaire

Pourquoi cette pétition ?

  • parce que le lobby du nucléaire déclenche une campagne d' "information" (selon Thierry Saussez sur France 5 dans l' émission C à vous du 1er Avril 2011) qui cherchera à nous rassurer, à nous anesthésier sur notre sensibilité au nucléaire, sensibilité si prononcée après l'accident de Fukushima alors que le cœur du réacteurs n°2 a fondu et probablement fui au travers de sa cuve et que l'on n'en a quasiment pas parlé en France.


Clairement, nous sommes témoins d'un des plus grands désastres des temps modernes


  • Parce qu'un ancien membre de l'industrie nucléaire Arnold Gundersen envisage sur cette vidéo les risques de fission à Fukushima et nous précise bien que Tepco limite très probablement les sorties d'information sur le sujet.
Je vole ce commentaire à Pierre Challenge sur le site de Libération que je partage totalement:

TOUT EST BIEN, TOUT EST POUR LE MIEUX
Ier novembre 1755, Lisbonne. Tremblement de terre, raz-de marée, incendie, 50000 morts.

A cette époque la pensée dominante se résume en fatalisme, inaction, et fausse vérité du type : " Il ne s'agit que d'un mal infime nécessaire à un Bien tellement plus grand".

Les pro-nucléaires, après la catastrophe du Japon, sont dans le même état d'esprit avec des : L'automobile tue davantage, le tremblement de terre et le tsunami ont tué beaucoup plus...Tout est bien, tout est pour le mieux, nos techniciens ont tout prévu, le nombre "d'incidents" est négligeable, surtout en France...

Ils nous disent que nous devons assumer un risque d'une improbabilité infime pour notre confort, notre indépendance énergétique, notre production, la reprise, l'emploi...

Combien de villes fantômes, d'hectares sanctuarisés, de victimes humaines et animales, de millions de m3 d'air, d'eau de mer, de quantité de plancton et d'algues à la base de la chaîne alimentaire..leur faudra-t-il pour changer de peur ?

Car ils ont peur de perdre en confort, en profit et souvent aussi leur emploi et accusent les antinucléaires de vouloir retourner aux bougies ou même, comme nos cousins de la photo, dans les arbres.

Comment leur expliquer qu'il y a un énorme champ d'activité dans la reconversion de notre outil énergétique avec des dizaines de milliers d'emplois et aussi le maintien de nos besoins énergétiques et la réponse à ceux des 15 milliards d'humains annoncés, avec un air respirable, une eau buvable et une alimentation saine. Il y a aussi du profit à faire dans le démantèlement.

Utopie ? Que nenni ! La faisabilité d'un outil énergétique à base de centrales solaires thermiques à déjà été démontrée par des sommités scientifiques et leur multiplicité aurait pour conséquence l'abaissement du prix du KWH.

Il s'agit de volonté politique pour du durable et pour descendre du baril de poudre où nous sommes assis.

" Qui ne se préoccupe pas de l'avenir se condamne aux soucis immédiats" Confucius .

Signons la pétition de Pierre Challenge " Sortir vite et bien du nucléaire "

Libellés : , , , ,

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home