TheCricLinks

Je me pose plein de questions, Internet est un moyen d'y répondre

Nom :

La devise de la France est Liberté - Égalité - Fraternité. Cette devise peut et doit nous aider à trouver le bon chemin.

vendredi 20 janvier 2012

Megaupload : Sarkozy se réjouit, les hackers se vengent - Le Figaro

"...Nicolas Sarkozy, qui a ravivé fin novembre le combat contre les sites de streaming illégal et de téléchargement direct en France, a été l'un des premiers à saluer la fermeture de Megaupload jeudi soir. Dans un communiqué publié dans la nuit, le président de la République a salué l'action de la justice américaine et souligné que la lutte contre ce type de sites «constitue une impérieuse nécessité pour la préservation de la diversité culturelle et le renouvellement de la création».Pour Nicolas Sarkozy, «le moment est venu d'une collaboration judiciaire et policière active entre États pour porter un coup d'arrêt [au] développement» des sites de streaming et de téléchargement direct, qui tirent profit du piratage...

En face, le Parti pirate juge que Megaupload était au contraire «bien connu» pour collaborer avec les ayants droit en supprimant les contenus illégaux et s'interroge sur le calendrier de ce «raid», qui intervient au lendemain d'une journée de manifestation contre les projets de loi Sopa et Pipa, deux textes qui doivent renforcer la lutte contre le piratage aux États-Unis.

Benjamin Bayart, fondateur du fournisseur d'accès alternatif FDN, estime que «l'arrêt d'un service centralisé est une bonne nouvelle». «Sinon, bittorrent marche mieux que jamais. Internet va bien, lui», écrit-il sur Twitter.

Pour la Quadrature du net, qui s'était opposée à la loi Hadopi en France, «le retrait de Megaupload d'Internet montre une tentative globale de contrôler et de censurer Internet [et] met en évidence la violence de la guerre disproportionnée menée au nom d'un droit d'auteur dépassé».

• Même discours chez Éva Joly. «La fermeture de Megaupload et l'arrestation de ces dirigeants est un symptôme supplémentaire de l'incapacité des pouvoirs publics à se projeter au 21ème siècle et à concevoir un projet global éthique associant rémunération des auteurs et fluidité de la culture sur internet», a commenté la candidate d'Europe Écologie-Les Verts à l'élection présidentielle.

• La fermeture de Megaupload a donné lieu à une vague de représailles des activistes d'Anonymous, qui ont appelé sur Twitter à une mobilisation massive. Usant de la technique de l'attaque par déni de service, ils ont surchargé les sites du FBI, du ministère américain de la Justice, d'Universal Music, de la RIAA, mais aussi de l'Hadopi en France. «Disons-le clairement, Megaupload, cela ne concerne pas le téléchargement de MP3, mais le futur de la liberté sur Internet»..."

Article complet Le Figaro - High-Tech : Megaupload : Sarkozy se réjouit, les hackers se vengent

Benjamin Bayart nous dit sur le Point:
"... Avant, il était normal de ne pas trouver l'ensemble des œuvres en magasin : cela aurait fait crouler les rayons des librairies. Mais aujourd'hui, pourquoi tout n'est-il pas en ligne ? Payant, ou pas payant, c'est une autre question, mais tout devrait être en ligne.

Le droit d'auteur a été pensé au XVIIIe siècle pour protéger les auteurs contre les libraires. Aujourd'hui, on s'en sert contre la soif de lecture des lecteurs, au bénéfice des libraires, qui s'appellent aujourd'hui Universal, etc.

Il faut revoir le droit d'auteur et les mécanismes de rémunération.

Il y a un moyen naturel et normal de partager des données, qui est l'échange entre particuliers sur Internet.

On essaie aujourd'hui de l'empêcher, et cela mène automatiquement à des dérives mafieuses.
On retrouve le même mécanisme qu'avec la prohibition aux États-Unis, et Al Capone qui en a profité !...
"

Lien sur ce sujet chez Numerama et ça chauffe sur le feed sur la propriété intellectuelle d'OWNI

Libellés : , , , , , , , , , , , ,

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home