TheCricLinks

Je me pose plein de questions, Internet est un moyen d'y répondre

Nom :

La devise de la France est Liberté - Égalité - Fraternité. Cette devise peut et doit nous aider à trouver le bon chemin.

mardi 16 avril 2013

Arte en pleine " Alu" sur le 11-Septembre - ReOpen911.info

"Le mardi 12 mars 2013 à 20h50, la chaîne Arte diffusait un documentaire autrichien sur les dangers de l’aluminium intitulé "Planète Alu". Aucun rapport avec le 11-Septembre a priori, jusqu’à l’apparition d’images des Tours Jumelles et d’un entretien avec le professeur Christian Simensen à partir de la 57ème minute. "Selon cet expert norvégien en métallurgie, nous dit la voix off, c’est l’aluminium qui a causé l’effondrement rapide et si spectaculaire des Tours Jumelles" :...Cette théorie, apparue quelques jours seulement après le dixième anniversaire des attentats, avait été reprise dans la foulée par de nombreux médias français comme Libération, L’Express, Le Point, Le Nouvel Observateur ou encore 20 Minutes. ... 

La théorie de Simensen génère pourtant quelques problèmes qui semblent avoir échappé à tous les médias qui l'ont relayée :
  • Il aurait fallu que l’aluminium des avions ne se soit pas trop dispersé pour permettre de former ces fameuses piscines d’aluminium fondu. Or, la simple vue des images devrait suffire à contredire la présentation caricaturale de Simensen. Comment penser que l’avion ait pu conserver une quelconque intégrité physique en s’encastrant à pleine vitesse dans les tours du World Trade Center ?

  • Il aurait également fallu que les étages impactés se soient affaissés en formant une piscine parfaitement étanche dans laquelle l’aluminium aurait eu le temps de fondre avant d’être libéré vers les étages inférieurs. Qui d'autre que Simensen soutient une telle théorie et en quoi est-elle réaliste ?
  • De plus, la version officielle stipule que le kérosène des avions s'est consumé dès les toutes premières minutes, laissant place à un simple feu de bureau. Le feu s'étant ensuite progressivement déplacé dans le bâtiment, cela complique encore un peu plus la version des faits de Simensen. 
  • Plus incroyable encore, il aurait fallu que ces conditions déjà improbables se soient reproduites par deux fois, dans la Tour Nord et la Tour Sud, avec les mêmes séquences d’événements et générant le même résultat. Quelle probabilité que cela se produise ?
Même en imaginant que cette théorie puisse avoir une chance même très infime de se produire, en quoi explique-t-elle la démolition si rapide et complète de l’édifice ? De même, elle n’explique sûrement pas les témoignages d’explosions dans le hall et les sous-sols avant même l’impact des avions.

A l’époque, les médias français concédaient pour la première fois l’existence de témoignages d’explosions dans les tours du World Trade Center. C’est important de le noter, car bien que l’authenticité de ces témoignages soit indiscutable, tous ceux qui en parlaient depuis dix ans étaient systématiquement qualifiés de "conspirationnistes". ...Ces témoignages n’ont jamais été diffusés à la télévision française ou rapportés dans nos journaux, mais ils tendent manifestement à contredire la théorie de Simensen tout comme la version officielle des événements. Que les médias français relaient la théorie de Simensen tout en occultant des témoignages directs et concordants d’explosions pose un véritable problème de déontologie journalistique.
 ...
Deux semaines avant l’apparition de la théorie de Simensen dans les médias français, nous avions d’ailleurs publié une étude détaillée sur les témoignages de 503 pompiers du Département incendie de la ville de New York (FDNY) qui révélait que 118 d’entre eux avaient fait état d’explosions ce jour-là. De nombreux survivants et témoins ont également rapporté des explosions avant l’effondrement des tours, parfois même avant l’impact des avions et jusque dans le hall d’entrée et les sous-sols :

 ... Quand on voit le niveau du traitement médiatique autour du 11-Septembre, on peut se demander qui propage des théories farfelues. Les médias, généralement si émus de la moindre remise en cause des explications officielles sur le 11-Septembre, n'hésitent pourtant pas à relayer des théories fumeuses quand elles contribuent à taire les vraies questions. "

Extrait de commentaire du forum associé sur le site de ReOpen911.info:

"En fait, cette théorie est extrêmement gênante pour nos officiels...
Car des lors que l'effondrement des tours nécessite vraiment l'impact des avions, comment expliquer l'effondrement du WTC7??
"
 ...
"Il faut être prudent dans ce genre de discussion. Le fait de soulever la réactivité de l'alu en fusion avec l'eau n'est pas anodin. C'est en effet une réalité, que les industriels de la filière connaissent bien : il y a eu suffisamment d'accidents dans les fonderies d'aluminium pour le confirmer. Évidemment, le grand public pour qui l'alu correspond à la cuillère utilisée au petit-déjeuner ou à la casserole sur le feu, a normalement tendance à penser qu'on lui raconte des bêtises en invoquant ces réactions chimiques : a t'on déjà vu la casserole d'eau sur le feu exploser ? Mais à l'inverse, lorsqu'on regarde les débris d'un avion après un crash et un incendie de kérosène au sol, on peut légitimement se demander "où est passée la masse d'alu de telle ou telle partie de l'avion". La réponse est pourtant qu'elle s'est transformée en poudre d'alumine, en réagissant avec l'eau (vapeur) que produit la combustion du kérozène, et cela dans une réaction fortement exothermique qui ajoute au dégagement de chaleur de la dite combustion. Et, s'il vous plait, que les personnes qui doutent de la véracité de ce que j'annonce ici se renseignent auprès de quelqu'un qui a quelques connaissances en chimie ou lutte contre les incendies, avant d'exposer publiquement leur ignorance.
La question est donc bien : les conditions de confinement des débris de l'appareil restant dans le bâtiment après l'impact ont elles permis d'atteindre les conditions de température pour déclencher ce type de réaction ? Cela parait difficile en effet, car rien dans la structure du treillis métallique et des planchers des tours jumelles ne semble propre à créer des zones fonctionnant en réacteur. Mais rien non plus ne le fait lorsqu'un avion se consume au sol sur un tarmac. Alors, que faut il en penser ? Effectivement, la couleur orangée d'une coulée, qui indiquerait de l'alu porté bien au delà de sa température de fusion, supposerait un confinement total, un peu comme dans un four, ce qui semble bien impossible réaliser : donc si c'était de l'alu, il serait plutôt gris. Et à ma connaissance, on n'a jamais retrouvé de flaque d'alu fondu sous un avion qui s'est consumé au sol : en cherchant bien, on doit retrouver de la poudre d'alumine et rien de plus. Donc à priori, il est peu probable que ces coulées orange soient de l'alu en fusion.
Et s'il fallait un autre argument : il n'y avait pas de kérozène ni de débris d'un avion en aluminium au WTC 7, or il s'est effondré d'une manière très similaire aux tours du WTC 1 et 2. Donc il faut chercher ailleurs la cause, probablement commune dans le cas des trois bâtiments.
Et puisque je suis connu pour avoir soulevé la thèse de la transformation d'une partie de l'avion en alumine au Pentagone, pour expliquer le déficit (relatif) en débris, qu'on ne compte pas sur moi pour mordre à cet hameçon et prétendre que c'est l'aluminium qui a pu conduire à l'effondrement des tours du WTC. La ficelle est vraiment trop grosse pour qu'on s'y laisse prendre. Mais Arte nous a habitués à utiliser de grosses ficelles, sur le sujet du 11 septembre : cf l'émission de M. Leconte où était invité M. Val. Une fois de plus la chaine prend ses téléspectateurs pour des idiots.
Jean-Pierre Desmoulins"

...
"
Tout à fait d'accord. Avec des si... on refait le monde.
Quand il s'agit d'argumenter en faveur de la VO, toutes les approximations sont possibles. Même avec des approximations criantes. Tout est gobé en bloc !

Mais quand il s'agit d'argumenter contre la VO, on n'arrête pas de demander aux "truthers" (qui ne sont que de simples citoyens, légitimement sceptiques) de faire des thèses encyclopédiques exhaustives.
Deux poids, deux mesures.
Je demande ouvertement que la VO soit explicitée dans ses moindres détails.

Ce que l'on remarque dans le rapport de la commission d'enquête précédente (qui est à jeter aux ordures), ce sont toutes les (très opportunes) zones d'ombres. Très étrangement, cela correspond aux points nécessitant un éclaircissement complet, tests scientifiques OUVERTS à l'appui.
Comment les médias actuels peuvent-ils (s'ils l'ont jamais lue) se satisfaire du travail de la "commission d'enquête" précédente ?
* * *
Et pour en revenir à l'article : Comme l'argument de l'aluminium fondu dans ce coin de la tour ne tient pas, alors qu'est-ce que c'est ?
Ce qui est absolument certain, c'est que c'est du métal fondu. Mais lequel ? Comme ça ne peut pas être de l'alu, et qu'il n'y avait qu'un seul autre type de métal à disposition en cette quantité, à vous de trouver...!

Et une fois que vous avez trouvé la réponse (il n'y a qu'une seule case à cocher possible), vous vous demandez comment c'est possible, que ce métal extrêmement résistant fonde quasiment sans oxygène ni carburant, n'est-ce-pas ?
Et là, bingo ! Vous êtes devenu un sceptique... (illuminé-négationniste-révisionniste)
La question cruciale est : Est-ce que vous vous êtes vraiment, honnêtement, posé la question jusqu'au bout ? "

Article complet avec vidéos associées: Arte en pleine  Alu  sur le 11-Septembre

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home